Tableau d’honneur

Les membres du conseil d’administration se sont penchés, dernièrement, sur les nombreux accomplissements réalisés par les membres au fil des 30 dernières années. Tous ont reconnu l’importance de souligner le mérite de certains membres ayant su se démarquer par leur implication au sein de l’association des Artisans Sculpteurs de Lanaudière. Voici donc notre tableau d’honneur…

Décembre 2017

Luc Legris

Luc est dentiste de métier, ayant eu son cabinet sur le boulevard Manseau, et a ensuite œuvré en santé communautaire. Luc fait ses premières dents en sculpture dès l’âge d’onze ans. Avec son grand -père, il continue de ronger le bois avec son canif reçu de ce dernier. Au début des années 80, il mord à belles dents dans cette nouvelle passion de sculpter sous les bons conseils de Luc Poirier.

En 1986, infecté d’un tel abcès de passion, il fonde avec un groupe de visionnaires : l’Association des Artisans Sculpteurs de Lanaudière (ASL). Il est détenteur d’un palmarès impressionnant d’orchestration d’œuvres collectives : Catherine-Crolo, La Sainte Famille, Marguerite-Bourgeois, Scène de la nativité, L’inukshuk pour l’art de la pierre et sans oublier sa dernière réalisation « Introspection », œuvre exposée en permanence dans les jardins de la Maison Antoine-Lacombe. Probablement, un des précurseurs du concept de sculpture collective au Québec, Luc a également participé à plusieurs autres élaborations d’œuvres de bois et même de glace. Il fût président de l’ASL de 1993 à 1995 et pour une période de 10 ans de 2006 à 2016.

Membre fondateur, directeur, organisateur et également professeur, avec un tel curriculum, ça m’a l’air  que Luc représente à juste titre l’âme de l’Association. Ses jeux d’esprit, parfois incisifs et parfois mordants, laissent en nous des marques, sans jamais qu’on en retienne une dent contre lui. Cependant, c’est plutôt un rire à belles dents qu’il provoque. Les sourires conséquents à sa fréquentation s’ajoutent aux quelques décrochements de maxillaire que son talent provoque.

Heureux sommes-nous d’avoir pu planter nos crocs dans la transmission de ce savoir-faire.  Ainsi, nous pouvons manger nous-mêmes aux fruits de la connaissance.

Au nom de l’Association, nous souhaitons te transmettre notre plus vive reconnaissance de tout ton investissement à cette cause!

Luc, tu es un monument!

Décembre 2016

 Aurèle Garceau

Éducateur de métier, préambule significatif de son humanisme, Aurèle s’est investi dans l’association depuis au moins 20 ans. D’abord élève de Luc Legris vers le milieu des années 90, il s’impliquera dans le conseil d’administration de la corporation et en sera le président pendant 6 années consécutives depuis l’an 2000. Et à titre de professeur de sculpture, il fera bénéficier de son talent hors pair, de nombreux élèves durant plus d’une décade. Toujours constant comme prof, rigoureux et méthodique.

Friand de détails sculpturaux à la limite du trouble obsessionnel. Rieur naturel, il est contagieux de par sa passion, qui souvent nous habitera par la suite.

Aurèle provoque également des décrochements de mâchoires lorsqu’on admire ses créations de haut-relief.

Fait paradoxal de son système auditif : au son du martèlement incessant d’un maillet de bois sur le manche d’une gouge, il entend de la musique !

Au-delà des remerciements et de l’appréciation qui se manifestent, au nom du conseil d’administration et de tous tes élèves : Nous t’aimons Aurèle !

 


Décembre 2015

19_0269Gabriel « Gaby » Blanchet

Un monsieur au profil plutôt silencieux et tranquille.

Il a été élève et membre du CA, officiant comme directeur.

Il a toujours été présent en tant que bénévole.

À tout moment, il était disponible. On pouvait toujours compter sur lui. Je vous donne comme exemple la fois où je lui ai demandé, au milieu du mois de septembre, s’il acceptait de m’accompagner à Montréal pour acheter quatre gros blocs de 300 livres de glace à sculpter lors du festival des Artisans de Ste-Marcelline. Il a accepté sans hésiter. Nous les avons chargés à bras dans ma fourgonnette et transportés, isolés par des feuilles de styromousse, jusqu’à St-Alphonse pour les ranger dans le congélateur du restaurant Au vieux poêle. J’aurais plein d’autres exemples du même genre.

Gaby est particulièrement reconnu pour sa minutie et sa patience dans le travail de finition qu’il a accompli sur à peu près toutes les sculptures collectives que nous avons réalisées.

On le remercie et le félicite pour son dévouement.

29_0293 28_0301
27_0298

 


 

35_0291

Gilbert Toupin

Qui était-il ?

Un homme à la fois sympathique et attachant de par sa simplicité.

Il a été élève, habile et réceptif, plutôt créatif.

Il a accepté de donner des cours et a beaucoup apprécié cette opportunité qui lui a été offerte.

Il s’est impliqué au niveau du CA, prenant très au sérieux la fonction de secrétaire.

Il a participé à la sculpture de Marie, de l’ensemble des sculptures de la Sainte-Famille que nous avons remises au Musée de la Maison St-Gabriel. Il aurait bien aimé pouvoir compléter son travail.

C’était toujours très intéressant d’entretenir une conversation sérieuse avec lui.

À titre posthume, une plaque a été remise à Marie-France Boucher, son épouse. Ses filles Maude et Laurie étaient également présentes.

 

 36_0311 34_0303
 37_027038_0271

31_0290François Rose,

Il a été ébéniste, métier transmis de père en fils pour la troisième génération.

Très habile de ses mains.

Il fut élève et a travaillé sur la sculpture d’une grappe de raisins.

Il a été membre du CA, sous la recommandation de son fils Hubert lors de l’assemblée générale et il a officié comme directeur sans interruption jusqu’à son départ.

François a toujours porté une attention au soutien des Artisans Sculpteurs de Lanaudière, en prêtant de l’équipement, en fournissant gracieusement du bois et en aidant au transport du matériel. Un autre bénévole fiable sur qui on pouvait toujours compter, accompagné de son épouse et/ou de ses fils.

À peu près tous les membres ont bénéficié de ses planches ou de ses blocs laminés, de 1ière qualité.

On n’a qu’à penser aux énormes blocs laminés qu’il a fabriqués pour les projets de sculptures collectives. Ils étaient collés à la perfection.

À titre posthume, une plaque a été remise à sa famille.

 

30_0305
32_028733_0286

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer